Mission permanente de l'Ukraine auprès du Conseil de l'Europe

, Kyiv 08:58

Commentaire du Ministère des Affaires Etrangères de l’Ukraine concernant le Représentant spécial du Secrétaire Général du Conseil de l’Europe pour les droits de l’homme en Crimée

01 février 2016, 13:21

Le 25 janvier, 20:00

Depuis l’occupation de la République Autonome de Crimée et de la ville de Sébastopol par la Fédération de Russie en contradiction avec des normes du droit international l’Ukraine appelle constamment la Russie en tant que l’autorité occupante à accorder l’accès aux organisations internationales à la péninsule occupée afin de faire le suivi de la situation avec les droits de l’homme compte tenu de graves violation persistantes des libertés fondamentales et des droits de l’homme dans la République Autonome de Crimée.

La visite de Monsieur Gérard Stoudmann dans la péninsule illégalement occupée représente le résultat des consultations en cours entre le Ministère des Affaires Etrangères de l’Ukraine et le Secrétariat du Conseil de l’Europe sur les modalités d’assurer l’accès libre des mécanismes principaux conventionnels et de suivi du Conseil de l’Europe ainsi que d’autres organisations internationales dans le territoire de la Crimée occupée.

Ladite visite a lieu suite à la visite de Gérard Stoudmann à Kyiv où il a eu un nombre de rencontres, y compris celle avec les responsables de haut niveau du Ministère des Affaires Etrangères de l’Ukraine. Le dialogue sur les paramètres du mandat du Représentant spécial du Secrétaire Général du Conseil de l’Europe pour les droits de l’homme en Crimée est actuellement en cours.

En 2014-2015 le Comité des Ministres et l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe ont adopté plusieurs décisions relatives au statut de la Crimée occupée et à la situation avec les droits de l’homme dans la République Autonome de Crimée. Ces décisions constituent le fondement de toutes les activités du Représentant spécial du Secrétaire Général du Conseil de l’Europe pour les droits de l’homme en Crimée.

Derniers commentaires