Mission permanente de l'Ukraine auprès du Conseil de l'Europe

, Kyiv 08:58

Déclaration du Ministère des Affaires Etrangères de l’Ukraine concernant les violations par la Fédération de Russie des droits de l’homme et des libertés fondamentales dans les territoires temporairement occupés de l’Ukraine

01 février 2016, 13:20

Le 29 janvier, 09:12

L’Ukraine est profondément inquiète face à la continuation par la Fédération de Russie des violations des droits de l’homme et des libertés fondamentales dans les territoires de la République Autonome de Crimée et de la ville de Sébastopol ainsi que dans certains districts des régions de Donetsk et de Lougansk qui restent temporairement sous l’occupation russe.

Les organisations internationales et les institutions de défense des droits de l’homme dénoncent à l’unanimité les poursuites de grande envergure contre les Ukrainiens ethniques et les Tatars de Crimée, population autochtone de la République Autonome de Crimée, engagées par les structures occupantes de la Fédération de Russie pour les motifs politiques et d’origines ethnique, la commission des actes de violence, l’intimidation, les restrictions de leur droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion et de leur droit à la liberté de réunion pacifique et d’association.

Il est révélateur que dans le rapport «Liberté dans le monde – 2016», publié le 27 janvier 2016, l’organisation non-gouvernementale influente «Freedom House» évalue l’état des droits politiques et civiles dans la Crimée occupée comme «pas du tout libre».

Nous sommes persuadés que les actions criminelles des autorités occupantes de la Fédération de Russie doivent faire l’objet de l’attention toute particulière de la communauté internationale dans le but d’assurer l’accès sans entraves aux mécanismes principaux conventionnels et de suivi du Conseil de l’Europe dans le territoire occupé de la péninsule de Crimée.

Nous considérons la visite de Monsieur Gérard Stoudmann, Représentant spécial du Secrétaire Général du Conseil de l’Europe en Crimée occupée comme le premier pas qui incitera la Fédération de Russie à respecter d’une manière inconditionnelle ses engagements internationaux dans le domaine des droits de l’homme.

L’Ukraine appelle la communauté internationale à réunir ses efforts et à exhorter la Fédération de Russie à mettre fin aux actions illégales sur le territoire souverain de l’Ukraine, à renoncer à la pratique de semer la haine interethnique, le racisme et la xénophobie, à recourir aux poursuites politiquement motivées des dissidents et des activistes de la société civile.

Derniers commentaires