Mission permanente de l'Ukraine auprès du Conseil de l'Europe

, Kyiv 08:58

Commentaire du Ministère des Affaires Etrangères de l’Ukraine relatif au début de soi-disant «procès», engagé par les autorités occupantes russes contre les participants de la manifestation pacifique du 26 février 2014 à Simféropol

01 février 2016, 13:18

Le 28 décembre, 15:25

Le Ministère des Affaires Etrangères de l’Ukraine exprime sa vive protestation suite au début du procès judiciaire, engagé par les autorités occupantes russes contre les participants de la manifestation pacifique du 26 février 2014 à Simféropol – Akhtem Tchigoz, Ali Asanov, Mustafa Degermendzi, Arsen Yunusov, Eskender Emirvaliev et Taliat Yunusov, qui ce jour-là ont pris la défense de leur Patrie et se sont prononcés pour le respect de l’intégrité territoriales et de la souveraineté de l’Ukraine.

La campagne de représailles dirigée par les autorités occupantes contre les défenseurs de leur terre natale de l’agresseur russe – c’est un défi cynique au droit international et à la communauté mondiale.

La politique des poursuites par les autorités occupantes russes des Tatars de Crimée, les actes de violence et de mauvais traitement envers eux, les cas de déportation forcée, la restriction de la liberté de religion, la suppression des organisations non-gouvernementales, la persécution des mass-médias et des journalistes ont transformé la Crimée en péninsule de terreur et des souffrances de son peuple autochtone.

Le Ministère des Affaires Etrangères de l’Ukraine exige que la partie russe mette fin à la persécution des représentants du peuple des Tatars de Crimée dans la République Autonome de Crimée temporairement occupée et qu’elle libère sur-le-champ les personnes illégalement détenues – Akhtem Tchigoz, Ali Asanov, Mustafa Degermendzi, Arsen Yunusov, Eskender Emirvaliev et Taliat Yunusov – otages de la politique d’occupation menée par la Fédération de Russie contre l’Ukraine.

Derniers commentaires